Rimouski

Mercredi 10 octobre 2017

Nous avons eu le plaisir de rencontrer les parents d’amis habitant à Rimouski. Ensemble, nous avons passée une très agréable journée en leur compagnie. Ils ont eu la gentillesse de nous inviter au restaurant, de nous faire découvrir les alentours de la ville et de passer un moment confortable chez eux. Ce fut une belle rencontre. Ils suivent notre périple depuis quelques temps et nous avons été heureux de partager notre aventure.

Sainte Anne des Monts

Lundi 9 octobre 2017

Départ de Sainte Anne des Monts 9 H 30
Grand soleil et mer plate. Risée Beta. Nous avons admiré les couleurs d’automne jusqu’en milieu d’après-midi où le brouillard a fait disparaître notre environnement. Nous voguions dans la blancheur froide jusqu’à notre arrivée en vue de Rimouski. A 6 h le mardi 10 octobre, nous accostions sans problème, seuls sur le quai visiteur. Inutile de dire que nous étions contents d’arriver enfin à notre port d’hivernage dans les temps (l’échéance étant le 15 octobre). Ouf !
Lundi 9 octobre 2017
Départ de Sainte Anne des Monts 9 H 30
Grand soleil et mer plate. Risée Beta. Nous avons admiré les couleurs d’automne jusqu’en milieu d’après-midi où le brouillard a fait disparaître notre environnement. Nous voguions dans la blancheur froide jusqu’à notre arrivée en vue de Rimouski. A 6 h le mardi 10 octobre, nous accostions sans problème, seuls sur le quai visiteur. Inutile de dire que nous étions contents d’arriver enfin à notre port d’hivernage dans les temps (l’échéance étant le 15 octobre). Ouf !

Rivière au Renard

Mardi 3 octobre 2017

Départ Rivière au Renard 9 h 32. Arrivée St Anne des Monts mercredi 13 H 28 – 95,9 mn.La navigation avait très bien commencée. Soleil et mer calme, même si nous étions au moteur, nous avons admiré la côté montagneuse aux couleurs d’automne. Mais en milieu d’après-midi, le ciel s’est couvert et la relative douceur a fait place à un froid mordant. Durant la nuit, les choses se sont aggravées. Le vent de face et un courant contraire ont eu raison de notre progression. Nous avons même fait du 0 noeud ! C’était une première pour nous. La mer agitée a rendu la barre difficile a dompter et le froid n’a rien arrangé. Bref, ce fut l’une des pires navigation et nous étions plus que contents d’arriver enfin à Ste Anne.Cerise sur le gâteau, nous avons reçu une bonne averse au moment où nous accostions ! Trempés, mais énorme ouf de soulagement.Sylvain, le responsable de la capitainerie nous a accueilli avec une grande sympathie et comme les pontons n’ont plus ni eau, ni électricité, nous pouvons rester ici gratuitement. Nous ne sommes pas seuls. Un autre voilier attend un créneau météo pour bouger.A part ces joyeux aléa de navigation et 12 h de sommeil plus loin, tout va bien à bord.